Logo

http://pecheenkayak.fr

Nous sommes le Dim Aoû 25, 2019 3:09 am

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Lun Déc 29, 2014 5:29 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
j'ai commencé par les espèces les plus vulnérables ou menacées ou quasi disparues, j'ai trouvé les noms dans l'annexe 1 de la "proposition de règlement du parlement européen et du conseil établissant les conditions spécifiques pour la pêche d'eau profonde dans l'atlantique du nord est, ainsi que les dispositions relatives à la pêche dans les eaux internationales de l'atlantique du nord est" du 19/07/2012

Je vous envoie les 2 premières, ce sont deux représentants de la famille des squales

Image

Le Centrophorus granulosus est un requin de l'ordre des squaliformes, de la famille des centrophoridés. Il est aussi appelé requin chagrin.
Habitàt: Atlantique, océan Indien ouest et Pacifique ouest de 100 à 1200 m de fond
Son foie, pouvant atteindre 25 % de sa masse totale, est utilisé par l'industrie pharmaceutique qui en extrait le squalène, un puissant adjuvant vaccinal.
Sa population a considérablement chuté au cours des 10 dernières années en raison de la pèche en eau profonde.

Image

Centrophorus squamosus est un requin benthopélagique vivant à une profondeur de 145 à 2 400 m.
Habitàt: est de l'Atlantique (de l'Islande jusqu'à l'Afrique du Sud) et ouest de l'Océan indien ainsi que dans l'ouest du Pacifique.
Nom commercial: siki ou saumonette.
Il a aussi été pêché pour l'huile que l'on peut tirer de son foie. Certains laboratoires fabriquent des compléments alimentaires à base de leur cartilage, prétendant accroitre "le bien être articulaire", mais il n'existe pas de résultats scientifiques probants permettant de certifier les effets (la démarche n'est pas comparable à celle de l'homéopathie).

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Lun Déc 29, 2014 6:36 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 05, 2014 9:17 am
Messages: 330
Localisation: Granville
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Pour ceux qui veulent, je prête mon exemplaire du livre de Claire Nouvian, "Abysses".

C'est le plus beau livre qu'il m'ait été donné de lire. Les photos sont magnifiques, bien sûr.
Et si vous aimez les créatures aussi belles que bizarres, vous allez être servis...

Fichier(s) joint(s):
abysses-claire.jpg
abysses-claire.jpg [ 24.79 Kio | Vu 5181 fois ]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mar Déc 30, 2014 7:31 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
2 autres espèces de squales

Image

L'aiguillat noir (Centroscyllium fabricii) est une espèce de requin de la famille des Etmopteridés. Vit à une profondeur allant de 180 à 2 250 m.
Habitàt: Océan Atlantique, du Groenland à l'Islande et de la Virginie jusqu'au nord de l'Afrique de l'Ouest, le sud-ouest et l'Afrique et au sud de l'Argentine.
L'aiguillat noir est une prise accidentelle de la pêche commerciale en haute mer opérant dans l'Atlantique Nord ; il est de faible valeur commerciale et est habituellement mis au rebut. Classé dans la catégorie « quasi menacé » dans le nord de l'Atlantique, où la population a diminué notamment à cause de la surpêche.

Image

Centroscymnus coelolepis ou Pailona commun ou requin portuguais: Un des requins d'eau profonde le plus répendu, le requin portugais est inégalement réparti dans le monde entier. Dans l'ouest de l'Atlantique , à partir du Grand Banc de Terre-Neuve à l' État américain de Delaware .
Dans l'Atlantique Est, il se trouve de l'Islande à la Sierra Leone , y compris l'ouest de la mer Méditerranée , les Açores et Madère , ainsi que dans le sud de la Namibie à l'ouest de l'Afrique du Sud . Dans l'océan Indien , cette espèce a été prise aux Seychelles. Dans le Pacifique , ce requin est présent au large du Japon , Nouvelle-Zélande , et l'Australie de cap Hawke , Nouvelle-Galles du Sud , à Beachport , Australie du Sud , y compris la Tasmanie .
Bien que les stocks au large du Portugal semblent être stables pour le moment, les stocks au large des îles britanniques ont considérablement diminué au cours des dernières années, ce qui reflète peut-être l'écart entre la pêche portugaise artisanale et la pêche française commerciale. L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a évalué cette espèce quasi menacée , en raison de sa valeur commerciale et la faible productivité de la reproduction.

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mar Déc 30, 2014 4:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Encore 2 représentants de la famille des squales

Image

Centroscymnus crepidater ou Pailona à long nez ou aiguillat velours rouge
Habitàt: Atlantique Est: l'Islande, les îles Féroé long de la pente de l'Atlantique au Portugal, le Sénégal, Madère, le Gabon à la République démocratique du Congo, de la Namibie. Océan Indien: Aldabra et la côte de l'Inde Travancore. Pacifique occidental: Nouvelle-Galles du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande. Pacifique Sud-Est: le nord du Chili
Une espèce vivant entre 200 et 1500m. La chair est riche en mercure, utilisée dans la farine de poisson et source de squalène
Liste rouge mondiale de l'UICN (Novembre 2012)

Image

Le Squale liche (Dalatias licha) est une espèce de requin qui évolue dans l'Atlantique est, de l'Écosse au Cameroun, en Atlantique nord-ouest, dans l'océan Indien ouest et le Pacifique centre et ouest.
Vit dans des fonds de 35 à 1800 m
Utilisé pour sa squalène, le cuir et la viande, ainsi que pour la farine de poisson
Une pêche ciblant cette espèce existait aux acores à partir des années 1970 et jusqu'aux années 1990, mais s'est effondrée en raison de la surpêche et de la baisse des prix d'huile de foie; l'épuisement rapide du stock Açores est souvent cité comme un exemple de la sensibilité des requins d'eau profonde à l'exploitation par l'homme. Le faible taux de reproduction rend cette espèce sensible à la surpêche et, couplé avec des baisses de populations connues, l'a conduit à être évaluée comme quasi menacée par l' Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mar Déc 30, 2014 5:57 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 24, 2010 12:52 pm
Messages: 3073
Localisation: Kersaint-Plabennec 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Fort intéressant que tout cela! 8)

_________________
TEAM KGB
prowler elite 4.5 et malibu 2xl
Pékeux qui n'a plus le temps de péker mais qui pèkera encore


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mer Déc 31, 2014 7:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
merci Brendan, je reprends juste ici le dossier que j'avais mis sur FSF au début de l'année sur un post débat sur la pêche en eaux profondes au moment du fameux vote qui aurait du l'interdire ( du moins dans les conditions actuelles de sa pratique et suite à "l'erreur" des députés européens qui se sont trompés de bouton au moment du vote :mrgreen: :mrgreen: )
voir le lien pour ceux que ça intéresse
http://www.euractiv.fr/developpement-du ... urActivRSS

dans les espèces les plus menacées, il y a beaucoup de représentants des squales mais du fait de leur mode de reproduction cela en fait des espèces fragiles :wink:

Image

Etmopterus princeps ou sagre rude : Cet habitant peu connu des profondeurs de l'océan appartient à un genre généralement appelé les «requins lanterne», en raison du nombre d'espèces présentant de minuscules organes produisant de la lumière sur les côtés de leur corps .
Habitàt: Au nord-ouest de l'Atlantique: la Nouvelle-Écosse, Canada à New Jersey, Etats-Unis. Au nord-est de l'Atlantique: sud de l'Islande sur la pente de l'Atlantique pour les îles Féroé, Iles Hébrides, Royaume-Uni, de la Manche, golfe de Gascogne et Gibraltar, en Mauritanie.
intervalle de profondeur généralement de 300 à 2000 m

Image

Epigomus telescopus ou poisson cardinal: gamme de profondeur de 75 à 1200 m
Habitàt: Atlantique Nord: l'Islande aux îles Canaries et autour des monts sous-marins. Un échantillon large de l'Amérique du Nord . Atlantique Sud-Est, Indien et Pacifique Sud-Ouest: Walvis Ridge large de l'Afrique du sud-ouest de la Nouvelle-Zélande.
Liste rouge de l'IUCN, le cardinal noir est ciblé par la pêche commerciale.

ImageImage

Sans doute un des plus connus, hoplostethus atlanticus ou hoplostète rouge ou Empereur: L'hoplostèthe orange, hoplostèthe rouge ou poisson-montre (Hoplostethus atlanticus) est une espèce de poisson de la famille des Trachichthyidae. L'hoplostèthe orange vit dans tous les océans entre 900 et 1 800 m de profondeur. Il a une longévité potentielle d'au moins 149 ans et il n'atteint sa maturité sexuelle qu'entre 20 et 30 ans.
Avec une longueur maximale de 75 cm pour 7 kg, c'est le plus grand de sa famille.
Commercialisé sous le nom d'empereur, il fait l'objet d'une importante exploitation commerciale, mais en raison de son faible recrutement, ses populations tendent à diminuer. De nombreux stocks, en particulier ceux de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, qui ont été exploités dans les années 1970, ont déjà été décimés ; les stocks de substitution récemment découverts s'épuisent rapidement.
La chair de l'hoplostèthe orange est ferme avec une douce saveur ; il est vendu en filets sans peau, frais ou congelés. En raison de sa longévité, il bioaccumule de grandes quantités de mercure dans ses tissus. Sa consommation régulière peut avoir des effets néfastes sur la santé.
Liste rouge de l'IUCN

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Jeu Jan 01, 2015 3:55 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
quelques têtes de vainqueurs malheureusement surexploités

Image

Aphanopus carbo ou sabre noir: Le Sabre noir est un poisson appartenant à la famille des Trichiuridae que l'on rencontre dans l'océan Atlantique entre des latitudes de 69° N et 27° N et à des profondeurs entre 180 et 1 700 m. Il mesure plus de 110 cm de long et atteint la maturité à partir de 80 à 85 cm. intervalle de profondeur 200 - 1700 m
Le Sabre noir est un poisson au corps particulièrement allongé. Sa gueule est grande avec des dents ACÉRÉS. Les nageoires pelviennes sont présentes sous la forme d'une simple épine chez le jeune et disparaissent complètement chez l'adulte. Il est de couleur noir cuivré. L'intérieur de la bouche est noir. Les jeunes vivent à des profondeurs variant entre 100 et 500 m.
La Marine Conservation Society a classé le Sabre noir parmi les espèces vulnérables du fait de la surpêche dont il fait l'objet. Suivant elle, très peu d'indications permettent de savoir si sa pêche pourra persister dans le temps.

Image

Cette famille est bien connue des poissonniers Coryphaenoides rupestris ou grenadier: Le nom "grenadier" regroupe les poissons de nombreuses espèces appartenant au genre Coryphaenoides.
Le grenadier vit entre 400 et 2 000 mètres de profondeur. Deux espèces sont consommées :
• le grenadier de roche (Coryphaenoides rupestris) ;
• le grenadier gris (Macrourus berglax).
Ces deux espèces sont pêchées ensemble mais le grenadier de roche est le plus abondant et le plus exploité.
Le grenadier jouit d’une remarquable longévité, pouvant atteindre 60 ans. Mais sa croissance est très lente et les poissons capturés sont de petite taille. À l’âge de 10 ans, C. rupestris ne pèse guère plus de 120g pour 34cm, et à 30 ans, il pèse 1,6kg pour 91cm. La taille de première maturité sexuelle est de 50 cm pour un âge moyen de 14 ans.
Le grenadier est présent :
• en Atlantique Nord-Est, de la mer de Norvège au golfe de Gascogne ;
• des accores Sud des Féroé à celles de l’Islande, de l’Atlantique Nord-Est et du Groenland ;
• en Alantique Nord-Ouest, du sud du Groenland jusqu’à Terre-Neuve.
Le grenadier est présent sur nos étals sous forme de filet frais sans peau. Débarqué entier, il est fileté dans les ateliers de mareyage de Boulogne-surMer et de Lorient, les deux principaux centres de débarquement de cette espèce. Sous cette forme transformée, le grenadier est apparu sur le marché des poissons blancs dans les années 90 comme une alternative aux espèces traditionnelles qui souffraient de surexploitation (cabillaud, lieu noir, églefin). Mais à son tour, le stock de cette espèce semble s’essouffler et le marché cherche son remplaçant.

Image

Nesiarchus nasutus ou escolier long nez: Probablement distribué dans toutes les mers tropicales et subtropicales, sauf dans l'océan Indien oriental du Pacifique et du Nord. Individus de grande taille s'égarent dans les eaux tempérées froides au large de l'Islande, de la Norvège, au nord du Japon et du sud de la Nouvelle-Zélande
intervalle de profondeur 200 - 1200 m
Fait parti des "dommages collatéraux" consommé localement

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Ven Jan 02, 2015 3:31 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
on continue la série des poissons d'eaux profondes

Image

notocanthus chemnitzii ou tapir à grandes écailles: intervalle de profondeur 125 - 3285 m , longueur maximale: 120 cm
Il n'est pas rare dans des profondeurs d'environ 180 m au large de l'Islande et du Groenland. Des individus avec des oeufs presque mûrs ont été trouvés à la fin de l'automne en Islande. Fait partie des espèces classées dans les dommages collatéraux.

Image

mora moro ou moro commun: poisson des grandes profondeurs (entre -450 et –2 500 m) et qui mesure jusqu'à 80 cm. Forme générale des gadidés, coloration générale grise.
Se rencontre dans les océans Atlantique, Indien et Pacifique à une latitude comprise entre le 64°N et le 51°S. Il est également présent dans la partie ouest de la Méditerranée.

Image

oxynotus paradoxus ou humantin: Le roughshark sailfin (Oxynotus paradoxus) est une espèce de roussette requin de la famille Oxynotidae , a été trouvé dans l'est de l'Atlantique Nord, de l'Ecosse au Sénégal entre les latitudes 41 ° N et 11 ° N , à des profondeurs comprises entre 265 et 720 m. Sa longueur va jusqu'à 1,2 m
Sa reproduction est ovovivipare .
O. paradoxal semble être un prédateur lent de petit animaux benthiques . Cette espèce est une prise accessoire des chaluts de fond mais les informations sont actuellement insuffisantes pour l' Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pour évaluer son état de conservation.

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Sam Jan 03, 2015 9:19 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
famille des chimères, droles de poissons :wink:

Image

chimaera monstrosa: La chimère commune, rat de mer ou chimère monstrueuse (Chimaera monstrosa) est une espèce de poisson cartilagineux vivant dans les abysses, appartenant à la famille des chimaéridés.
C'est la plus commune et la mieux connue des chimères. Elle présente un museau arrondi et large, de grands yeux, ainsi qu'une livrée argentée avec des taches et des rayures beiges ou brunes. Elle vit notamment au nord de l'océan Atlantique, entre l'Islande et les îles Canaries entre 300 et 700 m de profondeur.
Bien qu'elle ne fasse pas l'objet d'une pêche commerciale, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) la considère comme espèce quasi menacée. Ce sont les prises accidentelles et son faible taux de reproduction qui mettent ses populations en danger.

Image

hydrolagus mirabilis ou chimère à gros yeux: Une espèce d'eau profonde peu connue qui se reproduit à des profondeurs de 450 à 1930 m. Pêchée le plus souvent de l'Atlantique Nord sur les pentes profondes au large de l'Islande, l'Irlande, l'Ecosse et Hébrides, mais aussi de l'Atlantique Centre-Est de l'Afrique du nord-ouest et récemment de la Namibie. Aussi connue dans le golfe du Mexique et le Suriname. Il est probable que cette espèce est répandue dans le nord de l'Atlantique et peut-être plus abondante à des profondeurs plus importantes. Actuellement pas exploitée commercialement, il n'existe aucune donnée sur les prises accidentelles mais potentiellement menacée par 'augmentation des efforts de pêche en eau profonde. On ne sait rien de la structure de la population, de l'écologie et de sa reproduction. Elle dispose d'une gamme de profondeurs inférieures à ses congénères et est donc plus vulnérable à la pêche en eau profonde, surtout dans l'Atlantique Nord. Forte pression de pêche également dans sa gamme de profondeur dans l'Atlantique Est. Une évaluation de précaution de Quasi menacé est attribué sur cette base.

Image

rhinochimaera atlantica ou chimère à nez mou: Cette espèce d'eau profonde semble être répandue dans l'Atlantique à des profondeurs de ~ 500 à 1500 m et peut être plus répandue dans les eaux plus profondes que ce qui est actuellement connu. On ne sait rien en ce qui concerne le comportement, l'alimentation et la reproduction, et aucune information n'est disponible sur la structure de la population. Non connue pour être exploitée commercialement, et même si elle n'est pas actuellement indiquée comme prise accessoire, cette espèce est connue pour se trouver de temps en temps dans les chaluts de recherche en eau profonde et presque certainement se prennent accidentellement dans certaines activités de pêche en eau profonde. À l'heure actuelle il est probable que l'espèce est plus abondante au-delà de la gamme de la plupart des pêches commerciales en eau profonde. Compte tenu de son aire de répartition et la profondeur, l'espèce est évaluée comme moins préoccupante, même si elle pourrait être potentiellement menacée à l'avenir en développant les pêcheries en eaux profondes.

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Dim Jan 04, 2015 11:22 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
3 représentantes de la famille des raies pour aujourd'hui, pas facile de trouver les données pour ces espèces

Image

raja fyllae ou raie ronde
habitàt: L'Atlantique Nord: Spitzberg dans le sud de la Norvège, le sud du Groenland, l'Islande, les îles Féroé à Shetland, côtes occidentales de l'îles britanniques et du golfe de Gascogne. Atlantique Nord-Ouest: le Groenland à la Nouvelle-Écosse, Canada.
intervalle de profondeur 170 - 2050 m, pas spécialement ciblée, fait partie des dommages collatéraux.
Actuellement, il n'y a pas de pêche dirigée sur cette espèce. Elle est capturée accidentellement dans la pêche en eaux profondes avec des chaluts, palangres et filets maillants sur les deux côtés de l'Atlantique qui opèrent dans les limites de présence de cette espèce, et rejetée. Cette espèce est l'une des trois espèces dominantes prises accidentellement dans les chaluts et les palangriers opérant dans la mer de Barents, à des profondeurs de 800 m.

Image

raja hyperborea ou raie artique
Présente de 260 à 2500 m et répandue le long des pentes continentales inférieurse. Dans l'Atlantique Nord, cette espèce se retrouve dans la partie sud-est de la mer de Barents , Spitzberg au Groenland-Islande-Féroé-Shetland Ridge dans le nord de la Norvège et l'archipel du Svalbard (Est du Groenland plateau, plateau Féroé, la mer de Barents). Dans l'Atlantique Nord-Ouest, se trouve également dans le détroit de Davis, entre le sud-ouest du Groenland et du Canada. Récemment, un petit nombre d'enregistrements ont été signalés aussi loin au sud que le Grand Banks dans les eaux canadiennes.
Pris comme prises accessoires dans les pêcheries au chalut et à la palangre en eaux profondes. Dans la mer de Barents le taux de prises accessoires moyennes dans la pêche à la palangre pour cette espèce était de 10 à 25 poissons (soit 35 à 75 kg) par 1000 hameçons.

Image

raja nidarosiensus ou pocheteau de norvège
Habitàt: au nord-est de l'Atlantique: les fjords du centre et du sud de la Norvège, sud de l'Islande, autour de Rockall, et rare dans la baie de Biscaye. Quelques spécimens sont parfois enregistrés dans les eaux de l'ouest de l'Irlande celtique, trouvée sur les pentes sous-marines qui s'élèvent de 200 m à plus de 1000 m de profondeur
Cette espèce est exploitée commercialement et se retrouve de temps en temps dans les statistiques de débarquement soit comme une cible ou comme prise accessoire
Pas de mesures spécifiques à l'espèce en place. Cette espèce doit être étroitement surveillée. Des efforts devraient être faits pour recueillir des données sur les captures spécifiques à l'espèce et une surveillance accrue par les enquêtes est essentielle.

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Lun Jan 05, 2015 8:50 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
et c'est pas fini :mrgreen:

Image

alepocephalidae
Habitat:
En haute mer; on les trouve couramment en dessous de 1000 m.
Les Alepocephalids doivent leur nom commun de smooth-têtes ou slickheads du fait d'avoir la tête sans écailles avec une PEAU LISSE qui les recouvre. Ces petits poissons d'eau profonde sont caractérisées par leurs petites bouches et les dents faibles. Ils sont photophores, et possèdent de grandes écailles cycloïdes, minces, même si certains sont sans écailles. On les trouve généralement en dessous de 1000 m.
La famille Alepocephalidae contient 23 genres avec environ 90 espèces.

Image

molva dypterigia ou lingue bleue
Au nord-est de l'Atlantique: le sud-ouest de la mer de Barents, au nord parfois au Spitzberg, dans le sud du Groenland, côte sud de l'Islande, autour des îles britanniques et sud au Maroc et dans la Méditerranée. Atlantique Nord-Ouest: Terre-Neuve.
intervalle de profondeur 150 - 1000 m
C'est une des nombreuses espèces de poissons dont les populations semblent s'être rapidement effondrées, depuis qu'on les pêche au chalut (fin des années 1970) sur les zones où les reproducteurs se rassemblent pour la ponte.
En 2008, quelle que soit la zone où elle est exploitée, l'espèce ne bénéficie pas de mesure de protection ni même d’objectif de gestion spécifique. Les experts, selon l'Ifremer estimaient en 2006 qu'il fallait dans la plupart des cas stopper la pêche ciblant l'espèce, et quand elle est une prise accessoire, des fermetures temporaires (saisonnières) de pêche pourraient lui laisser le temps de commencer à reconstituer ses populations.

Image

argentina silus ou grande argentine
Atlantique Est: Svalbard à la côte ouest de l'Ecosse et de l'Irlande, parties les plus profondes de la mer du Nord et à travers la crête Wyville Thomson à détroit du Danemark. Atlantique Ouest: du détroit de Davis à la Banque de George au Canada.
intervalle de profondeur de 140 à 1440 m
Grosse pêche ciblée sur cette espèce

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mar Jan 06, 2015 8:00 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
6 espèces qui sont normalement réglementées dans le cadre de la CPANE ( commission des pêches de l'Atlantique du Nord Est)

Image

Brosme brosme ou brosme
Le brosme est essentiellement un poisson nordique des eaux profondes, récolté toute l'année par les pêcheurs côtiers, pré-côtiers et hauturiers à la palangrotte, à la palangre et au chalut à panneaux.
Le brosme est un poisson solitaire à nage lente. Il ne migre que rarement d'un banc à l'autre, il préfère les fonds durs et accidentés, où il paresse, et fréquente occasionnellement les substrats vaseux, mais non les fonds sablonneux. Il se tient dans des eaux froides (de 0 à 15 °C), à des profondeurs allant de 50 à 1 000 mètres.
On le retrouve des deux côtés de l'Atlantique Nord. Un peu au Labrador, sur les bancs au large de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse jusqu'à Cap Cod au sud et parfois le New Jersey. La population se concentrant au sud-ouest et dans le talus du plateau néo-écossais et dans le chenal Fundian. Un peu sur la pointe du Groenland. En Europe il est plus répandu : de l'Islande au nord des îles britanniques, en passant par les îles Féroé, le nord de la Mer du Nord, du détroit de Cattégat à la côte mourmane en longeant la Norvège.
Une étude menée par Pêches et Océans Canada1 en 1998 montre une chute constante du stock de brosmes sur le plateau néo-écossais et conclut qu'une fermeture de la pêche dans ses foyers de populations est nécessaire à la préservation du stock. Des années 1970 aux années 1990, la taille moyenne des brosmes capturés est passée de 65 cm à 54 cm environ.

Image

conger conger ou congre
Le congre est un prédateur nocturne vorace se nourrissant de poissons, de crustacés et de céphalopodes, il se cache le jour dans les anfractuosités ou sous les roches. Il se déplace lentement et attaque par surprise. Un seul battement de queue lui suffit pour attraper sa proie. Il peut aussi se nourrir de cadavres. Il avale ses proies d'un seul coup ou les déchiquette grâce à de violents mouvement de la face avant et des mâchoires.
Le congre SE RENCONTRE de préférence sur les fonds rocheux et sableux, paramètre qui influence la pigmentation de sa peau. Le juvénile, appelé fouet, vit dans les eaux cotières puis migre vers des eaux plus profondes à l'âge adulte.
On sait peu de chose sur sa reproduction, on suppose que les congres matures entreprennent une migration pour rejoindre leurs aires de frai situées entre les Açores et Gibraltar. Là, à 3000 ou 4 000 m de profondeur, les adultes se rassemblent et pondent leurs œufs. Comme les autres espèces de congridés, ils ne se reproduisent qu'une fois au cours de leur vie et meurent après la reproduction. Quand l'individu atteint la maturité sexuelle vers 5 à 15 ans, ses intestins dégénèrent et il cesse de s’alimenter. La femelle peut pondre entre 3 et 8 millions d'œufs
Sa chair ferme, un peu grasse, est appréciée dans certaines régions. Le grand nombre d'arêtes de la queue rend cette partie du corps presque inconsommable. Le congre se pêche surtout aux palangres et aussi a la chasse sous marine. Il est capturé également aux nasses et accessoirement au chalut. C'est un poisson recherché en pêche sportive. On le commercialise frais ou congelé et il est consommé frit ou cuit.

Image

Lepidopus caudatus ou sabre argenté
Habitàt: Atlantique Est: la France et la Méditerranée occidentale au Sénégal, y compris les Açores, de Madère, des îles Canaries et des monts sous-marins; Cap Fria, la Namibie à Agulhas Bank, Afrique du Sud, y compris le nord de Walvis Ridge. Océan Indien Sud: monts sous-marins de 30 à 35 ° S. Pacifique Sud-Ouest: Australie (Nouvelle-Galles du Sud à sud ouest de l'Australie) et la Nouvelle-Zélande. Pacifique Sud-Est: le Pérou. Gamme de profondeur de 40 à 620 m. Pêche: très commerciale

Image

Lycodes esmarkii ou grande lycode
Habitàt: Atlantique Nord, dans l'ouest de la mer de Barents, dans le sud de la Norvège, les îles Féroé-Shetland et le nord de l'Islande.
intervalle de profondeur 250 - 1090 m
Très faible population, temps minimum de doublement plus de 14 ans ce qui induit une trés grande vulnérabilité face à la pêche commerciale

Image

molva molva ou lingue franche
La lingue blanche (Molva molva) est une espèce de poissons marin de la famille des Lotidae, pêché et commercialisée depuis quelques décennies.
Ce grand poisson peut être parfois pêché à faible profondeur, mais sa biologie et son écologie sont encore très mal connues.
C'est l'une des nombreuses espèces de poissons que l'on pêche de manière plus intensive, au chalut surtout, depuis la fin des années 1970, le plus souvent sur les zones où les reproducteurs se rassemblent pour la ponte.
Ce poisson peut être confondu avec d'autres espèces proches comme la lingue bleue1 ou la lingue espagnole.
Son habitat est mal connu, mais ce poisson est régulièrement pêché dans les chaluts démersaux en Méditerranée et Atlantique jusqu'en zone subtropicale à d'assez grandes profondeurs. Il a été trouvé de 15 à 600 m de fond.
Les scientifiques ne disposent néanmoins pas de données suffisantes pour préciser l’extension géographique de cette espèce et donc pour évaluer l'étendu du stock de ce poisson.
La lingue blanche a commencé à être significativement pêchée et commercialisée dans les années 1960, avec l'apparition de pêches profondes.
L'âge des populations de lingues est très difficile à établir. En évaluer l'état des stocks halieutiques sur la base de la pyramide des âges des populations trouvées est donc encore impossible. Ce poisson est considéré par tous les experts (Ifremer, CIEM...) comme vulnéable à très vulnérable à la surexploitation par surpêche. Ses populations sont jugées peu résilientes, pour plusieurs raisons dont :
sa croissance qui est lente ;
son âge de reproduction qui apparait tardivement ;
sa sensibilité aux agents polluants qui diminuent ses capacités reproductrices (perturbateurs endocriniens, munitions immergées, déchets en mer...).

Image

sebastes viviparus ou petit sébaste
Habitàt: Au nord-est de l'Atlantique: côte norvégienne de Kattegat à Tanafjord dans le Finnmark, rare au large de l'île Bear, partie nord de la mer du Nord, autour des îles Shetland, en Écosse, le nord de l'Angleterre, du Pays de Galles et l'Irlande, rare dans la Manche; banc de Rockall, communes autour des îles Féroé et l'Islande ; sporadique large du Groenland oriental. Entre 10 et 150 m, mais aussi enregistrée à 760 m
Comme tous les carnivores, ces poissons peuvent bioaccumuler certains polluants ou radionucléides, dont le radiocésium. Des sébastes très radioactifs ont ainsi été pêchés au Japon non loin de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi dans le port de Fukushima ou à proximité, près de 2 ans après la catastrophe de Fukushima (ex : 107 000 Bq/kg1 (le 2013-02-12) 116 000 Bq/kg1 (le 2013-02-13) ou 132 000 Bq/kg1 (le 2013-02-13), soit respectivement 1070, 1160 fois et 1320 fois la norme japonaise telle que mise à jour le 1er avril 2012.

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Mer Jan 07, 2015 8:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
3 autres espèces plus ou moins menacées

Image

helicolemus dactylopterus ou sébaste chèvre
Le sébaste chèvre appartient à la famille des Sebastidae, proche des rascasses, dont on connait 128 espèces dans toutes les mers du globe. Les juvéniles vivent sur le plateau continental à partir de 100 m de profondeur tandis que les plus vieux migrent vers la profondeur le long de la pente continentale jusqu'à 1000 mètres. On trouve ce poisson en Méditerranée, dans l'Atlantique nord et sud ainsi que dans l'océan Indien. Il se distingue principalement par sa couleur écarlate brillante et son oeil RELATIVEMENT gros cerclé de jaune pâle. Sa longévité atteint 30 ou 40 ans. Espèce ciblée par la pêche commerciale

Image

macrourus berglax ou grenadier berglax
Le grenadier peut atteindre une longueur d'un mètre. La tête occupe environ un quart de la longueur totale du poisson et il a un corps mince et une longue queue effilée. Il y a quelques écailles ou d'écailles épineuses osseuses sur la face supérieure de la tête mais le côté inférieur est sans écailles. Le museau est pointu et la petite bouche est très en en retrait sur le côté inférieur de la tête avec un court barbeau dessous. Il y a 3 à 5 rangées de dents pointues à la mâchoire supérieure et 1 ou 2 lignes de la mâchoire inférieure. L'œil est grand et en forme de bulbe, ce qui lui donne son autre nom de grenadier oignon yeux. La nageoire anale est tout aussi longue et étroite et il n'y a aucune nageoire caudale. Le corps est couvert de grandes écailles épineuses striés. La couleur générale du corps est gris, plus sombre en dessous, avec des ailettes sombres et des bords sombres à certaines des échelles.Le grenadier se trouve dans le nord de l'océan Atlantique à des profondeurs comprises entre 660 et 6600 m. ou la température de l'eau est en dessous de 5,4 ° C . Son habitàt comprend les eaux autour du Groenland et l'Islande , et s'étend à l'ouest du mont sous-marin d'ours , Norfolk Canyon et le banc Georges au nord de Labrador et le détroit de Davis et dans l'est de l'Irlande du Nord à la îles Féroé , la Norvège , le Spitzberg et la mer de Barents .
Le grenadier est un poisson à croissance lente. Les femelles atteignent la maturité à un âge d'environ 14 ans
Le grenadier est débarqué comme prises accessoires lors de la pêche pour le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) et le flétan de l'Atlantique (Hippoglossus hippoglossus)

Image

antimora rostrata ou morue bleue
Trouvée sur le talus continental et la hausse supérieure . Épibenthique et benthopélagiques . Eaux profondes jusqu'à 3300 m. Poisson se déplaçant peu et qui se reproduit dans les parties profondes de sa gamme d'habitàt. Au large de la côte Est des États-Unis, il est supposé que la population n'utilise la zone que comme aire d'alimentation et la reproduction a lieu plus au nord. Se nourrit d'invertébrés benthiques
intervalle de profondeur 350 - 3300 m
partout sauf dans le Pacifique Nord, au nord de 10 ° N. Haute à très grande vulnérabilité de part la surpêche

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Ven Jan 09, 2015 1:38 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Histoire de se changer un peu les idées je continue un peu ce post

une petite série de requins, on les a pas tous épuisés, du moins dans ce post :mrgreen:

Image

Clamydoselachus anguineus ou requin lezard ( celui là est vraiment étrange)
Le requin-lézard, requin frangé, requin festonné, requin à tunique ou requin à collerettes (Chlamydoselachus anguineus) est une espèce de requin de la famille des chlamydoselachidés avec une distribution grande mais inégale, dans les océans Atlantique et Pacifique. Cette espèce vit sur la zone externe du plateau continental et du talus continental supérieur, généralement près du fond. Il vit jusqu'à 1 570 mètres de profondeur, alors que dans la baie de Suruga, au Japon, il est plus courant à des profondeurs de 50 à 200 mètres. Il présente de nombreux caractères primitifs, ce qui lui vaut le nom de « fossile vivant ». Son corps atteint jusqu'à 2 mètres de long et arbore une couleur brun foncé, ressemblant à une anguille avec les nageoires dorsales, pelviennes et anales placées loin en arrière.
Rarement observé, le requin-lézard capture ses proies en pliant son corps et bondit en avant comme un serpent. Ses mâchoires extrêmement flexibles lui permettent d'avaler de grosses proies, tandis que ses rangées de petites dents pointues les empêchent de s'échapper. Il se nourrit principalement de céphalopodes, tout en consommant des poissons osseux et d'autres petits requins. Cette espèce est vivipare aplacentaire : les embryons sortent de leurs œufs à l'intérieur de l'utérus de la mère, et sont menés à terme en consommant principalement les réserves de leur vitellus. Le requin-lézard a la période de gestation la plus longue chez un vertébré : elle peut durer trois ans et demi. Entre 2 et 15 jeunes naissent par portée, il n'y a pas de saison de reproduction distincte.
Le requin-lézard est parfois capturé comme prise accessoire par les pêcheries commerciales, mais il a peu de valeur économique. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) le considère comme quasi menacé étant donné son très faible taux de reproduction, même les prises accidentelles peuvent épuiser sa population. Ce requin, ou un parent géant supposé, est peut-être à l'origine de rapports de serpents de mer.

Image

Deania calcea ou squale savate
L'aiguillat commun birdbeak, Deania calcea, est un chien de mer requin de la famille Deania trouvée dans l' océan Pacifique autour de Honshu, Japon , Sud Australie , Nouvelle-Zélande , et le Chili , et dans l' océan Atlantique de l'Islande au sud de la Cap de Bonne Espérance .
L'aiguillat commun birdbeak a un museau très long et étroit, pas de nageoire anale , deux longues et basses nageoires dorsales avec des épines, petites rainures rectangulaires nageoires pectorales et fourche comme denticules . Il vit à des profondeurs comprises entre 73 et 1450 m. Il est ovovivipare jusqu'à douze petits par portée. Il mange des poissons osseux et les crevettes . Classé comme préoccupation mineure pour le moment dans la liste rouge de l'UICN.

Image

Galeus melastomus ou chien espagnol
Cette petite espèce commune est abondante et largement distribuée dans l'Atlantique Nord et la mer Méditerranée. Galeus melastomus se trouve sur les plateaux continentaux et les pentes supérieures, principalement à des profondeurs de 200-500 m, même si elle a été enregistrée entre 55-2000 m. Elle est considérée comme prise accessoire dans les pêcheries au chalut et à la palangre démersale et est généralement jetée, même si elle est conservée et utilisée dans certains domaines. Les relevés de recherche indiquent que cette espèce est très abondante dans certaines régions, notamment la région sud-ouest de l'Islande, de la Banque Hatton, au nord-ouest de l'Irlande et dans la mer d'Alboran dans l'ouest de la Méditerranée. Diverses données de l'enquête de recherche et les débarquements ne montrent aucun signe de baisse significative, et l'ensemble des populations semblent stables. L'interdiction récemment introduit sur le chalutage de fond en dessous de 1000 m de profondeur dans la mer Méditerranée devrait également offrir cette espèce quelques refuges vis à vis de la pression de pêche à des profondeurs plus importantes. A l'heure actuelle, cette espèce est évaluée comme moins préoccupante, mais les tendances de la population devrait continuer à être surveillées.

Image

Galeus murinus ou chien islandais
Relativement petit (atteint 50 cm de longueur) le chien islandais est connu de la côte ouest de l'Islande à la Manche îles Féroé, et plus récemment au large de l'Écosse et les îles Hébrides, en Irlande, en France et au Sahara occidental, en Afrique du Nord-Ouest. Signalé sur le talus continental à des profondeurs de 380-1250 m. Cette espèce peut avoir été confondue avec une autre, et peut-être deux autres espèces, entraînant des incertitudes dans une partie de la littérature et une enquête plus approfondie est nécessaire dans la taxonomie de cette espèce. Il est considéré comme prises accessoires par les chalutiers en eau profonde commerciales opérant sur le versant nord-est de l'Atlantique et par les pêches expérimentales espagnoles et marocaines large de l'Afrique de l'Ouest. Cependant, cette espèce est petite et peut être en mesure d'échapper à travers les mailles des chaluts utilisés dans l'Atlantique Nord. Murinus Galeus peuvent être relativement féconde, comme quelques autres petites roussettes, et donc résister à l'épuisement de la pêche. En outre, son habitàt relativement profond et l'étendue géographique de sa répartition lui permettent de trouver des refuges par rapport à la pression de pêche dans certaines parties de sa distribution. Compte tenu de ces facteurs, il n'y a aucune raison de penser que cette espèce a diminué et il est évalué comme moins préoccupante par l'IUCN.

Image

hexanchus griseus ou requin griset
intervalle de profondeur rapporté à 0m-2000m. Une espèce d'eau profonde des étages extérieures continentaux et insulaires et les pentes supérieures. Près du fond, à l'occasion pélagiques, les adultes se trouvent en général sur des profondeurs inférieures à 90 m. Les jeunes peuvent être trouvés près des côtes. Trouvés sur le fond le jour, se déplaçant à la surface la nuit pour se nourrir, et où il peuvent se prendre sur les palangres destinées à d'autres espèces . Ovovivipare, avec 22 à 108 petits par pontes. Commercialisé frais, congelé ou séché salé; également utilisé comme source d'huile et de farine de poisson. Non connu pour avoir attaqué les gens sans provocation. Quasi menacé sur la liste rouge de l'UICN

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LA PÊCHE EN EAU PROFONDE.
MessagePosté: Sam Jan 10, 2015 2:24 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Sep 27, 2008 12:40 pm
Messages: 9951
Localisation: LE RELECQ KERHUON 29
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Image

pagellus bogaraveo ou dorade rose
habitàt: eaux côtières au-dessus de différents types de fond (roches, sable, boue) à 400 m (Méditerranée) et 700 m (Atlantique), les jeunes se trouvent près de la côte, les adultes sur la pente continentale spécialement sur les fonds vaseux. Omnivore, mais se nourrissent principalement de crustacés, de mollusques, de vers et de petits poissons. Hermaphrodites protandrique, deviennent femelles à 20-30 cm de longueur. Les adultes se déplacent vers la côte jusqu'au bord du plateau continental pour frayer de Janvier à Juin. Poissons de consommation importante. Commercialisés frais et congelés; consommé poêlés, grillés et cuits
Atlantique Est: la Norvège, le détroit de Gibraltar au Cap Blanc en Mauritanie, Madère, les îles Canaries, et la Méditerranée occidentale (rare au-delà du détroit de Sicile). Signalée en Islande
Vulnérabilité de l'espèce: Haute à très grande vulnérabilité.

Image

phycis blennoides ou mostelle de fond
habitàt: gamme de profondeur de 10 à 800 m et de 300 à 1050 m en mer Ionienne. Trouvé sur sable et vaseux. Plus près de la côte lorsqu'ils sont jeunes et sur le plateau continental tandis que les adultes migrent le long de la pente. Se nourrissent principalement de crustacés et de poissons. Généralement moins de 45 cm. Commercialisé frais, en filets et en farine de poisson
Atlantique Est: la Norvège et l'Islande au Cap Blanc, Afrique de l'Ouest, et aussi la Méditerranée.
Vulnérabilité: une grande vulnérabilité

Image

polyprion americanus ou cernier commun
Habitàt: Atlantique (du sud de la Norvège et Terre-Neuve à l’Afrique du Sud et la Terre de Feu), Méditerranée, sud de l’océan Indien, sud-ouest du Pacifique. Absent de la mer du Nord, de la mer Noire et des zones tropicales. Les juvéniles sont plus communs dans l’Atlantique est que dans l’Atlantique Ouest.
Du littoral jusqu’à 1000 m de profondeur, poisson démersal sur fonds rocheux ou sablo-vaseux, surtout entre 40 et 400 m.
Les adultes sont solitaires, en profondeur, les jeunes sont grégaires, épipélagiques, souvent sous des objets flottants (d’où les noms en anglais et en allemand, et l’appellation locale de « vieille de bois ») ou sous des pontons.
La maille du Cernier commun, c'est-à-dire la taille légale de capture pour les pêcheurs amateurs et professionnels n'est pas fixée pour la Manche, l'Atlantique et la Mer du Nord, par contre elle est de 45 cm en Méditerranée.
La maille biologique, c'est-à-dire la taille à laquelle 100 % des Cerniers communs se sont reproduits est de 90 cm.
Vulnérabilité: très grande vulnérabilité

_________________
testeur Marlin438, esquimo16, Wahoo S Série, supernova
Le supernova : https://www.youtube.com/watch?v=x3i1-GkGhtg&t=6s
dernière vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Xklf9aID2xI
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com