Logo

http://pecheenkayak.fr

Nous sommes le Mar Oct 22, 2019 8:53 am

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mar Fév 05, 2013 6:32 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 15, 2010 11:31 am
Messages: 1938
Localisation: 47 Clairac entre Landes Perigord et Gascogne
Pour ne pas ouvrir un post ... j'ajoute un article sur l'ONEMA ...

un petit article "sympa" sur le mode de fonctionement de l'onema a lire jusqu'au bout sa vaut le coup
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html


copier coller de l'article , car une fois archiver il ne sera plus en acces gratuit

Le ménage a été fait discrètement. Mais cela ne devrait pas suffire à étouffer le scandale qui frappe l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), un établissement public sous la tutelle du ministère de l'écologie, bras armé de la politique publique de l'eau en France. L'agence en gère les données statistiques, cruciales pour juger de la qualité de notre ressource hydrique.

L'Onema est sous le feu de vives critiques dans le rapport annuel de la Cour des comptes, qui sera rendu public le 12 février. Les conclusions des sages de la Rue Cambon s'appuient largement sur un "Relevé d'observations provisoires" daté de juillet 2012 dont Le Monde a pu prendre connaissance.

Lancé le 8 septembre 2011, le contrôle de la Cour met en évidence de lourds dysfonctionnements internes : "absence de fiabilité des comptes", "un budget mal maîtrisé sans procédure formalisée d'engagement de la dépense", "une gestion des systèmes d'information défaillante", "des sous-traitances non déclarées", etc.

Etablissement public administratif national, l'Onema relève du champ d'application du code des marchés publics "mais, lit-on dans le rapport provisoire de la Cour, les carences de l'archivage des dossiers de marchés ne permettent pas un bon suivi. (...) Il en est résulté que les dossiers étaient très incomplets et divers documents n'ont pu être produits (bons de commande)". En 2012, l'Onema comptait 900 agents et disposait d'un budget de 110 millions d'euros.

L'établissement, dont le siège social est à Vincennes (Val-de-Marne), est aussi visé par une plainte contre X déposée le 4 juillet 2012 au parquet de Créteil par le Syndicat national de l'environnement (SNE-FSU), représenté au sein de l'Onema.

"IRRÉGULARITÉS CONSTITUTIVES D'INFRACTIONS PÉNALES"

Les accusations portées et signées par Jean-Luc Ciulkiewicz, secrétaire général du SNE-FSU, sont lourdes : "Le SNE-FSU a été alerté par des agents de l'Onema de l'existence de graves irrégularités dans le fonctionnement de cet établissement public, constitutives d'infractions pénales. Ces agents ont remis des documents établissant de manière précise des fraudes dans la passation et l'exécution des marchés publics, notamment des fausses facturations, conflits d'intérêts, délits de favoritisme, sous-traitances non déclarées, faux et usages de faux." "En outre, écrit M. Ciulkiewicz, des agents nous ont alertés de l'urgence de la situation en raison de la disparition de pièces de procédure de marchés publics demandées par la Cour des comptes dans le cadre du contrôle qu'elle exerce au sein de l'établissement."

Le procureur de Créteil a lancé une enquête préliminaire, confiée aux policiers de la brigade de répression de la délinquance économique.

Le 11 octobre 2012, la ministre de l'écologie, Delphine Batho, informée quelques jours plus tôt de la gravité de la situation dans l'établissement public, reçoit une dizaine de salariés de l'Onema – non syndiqués pour la majorité –, ainsi que le secrétaire général du SNE-FSU. Ils lui remettent une lettre signée de quinze agents du siège, certains toujours en poste, d'autres ayant récemment quitté l'établissement, mais tous dans des services clés (exécution budgétaire et des marchés publics, achats, développement informatique, etc.).

Les signataires alertent sur les pressions – "pratiques managériales brutales", "climat de terreur" – dont le personnel fait l'objet : "Il est demandé aux agents, de plus en plus fréquemment, de faire des actes ou des contrats illégaux. (...) Ils sont perdus et ne savent plus comment réagir."

Quinze jours plus tard, par arrêté du ministère de l'écologie, Patrick Lavarde, directeur général de l'Onema depuis sa création, en 2007, est remplacé par Elisabeth Dupont-Kerlan, ingénieure générale des ponts, des eaux et des forêts. M. Lavarde est nommé chargé de mission au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), organisme sous l'autorité du ministère de l'écologie. Il n'a pas répondu à nos sollicitations.

Le 21 novembre 2012, en conseil des ministres, il est aussi mis fin aux fonctions d'Odile Gauthier, directrice de l'eau et de la biodiversité (DEB), présidente du conseil d'administration de l'Onema, où elle n'a toujours pas été remplacée. Nommée à la direction générale du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres, Mme Gauthier ne souhaite pas s'exprimer sur ses fonctions antérieures. Et d'autres mutations sont en cours.

Comment expliquer tous ces dysfonctionnements ? Au-delà des responsabilités individuelles de tel ou tel acteur, que la justice pointera peut-être, l'affaire de l'Onema traduit, pour reprendre les termes d'un haut fonctionnaire, "un bordel incroyable" au sein de l'Etat. "Ce qui frappe, réagit Delphine Batho, c'est le caractère récurrent des dérives constatées, cette situation incroyable qui a perduré."

"ASSEZ DE PIÈCES AU DOSSIER POUR SAISIR UN JUGE D'INSTRUCTION"

La genèse de l'Onema n'est certainement pas étrangère à toute l'histoire. L'organisme est créé par la loi sur l'eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006, pour succéder au Conseil supérieur de la pêche, usé et en difficulté financière. En réalité, il s'agit de mettre la France à l'heure de la gestion durable de l'eau, comme l'y engage la directive-cadre européenne du 23 octobre 2000. Mais le décret d'application du 25 mars 2007 – signé par Nelly Olin, ministre de l'écologie du gouvernement Villepin – qui entérine la création de l'Onema, définit mal les rôles entre la direction de l'eau du ministère de l'écologie et son agence sous tutelle. La présidence du conseil d'administration revient ainsi... au directeur de l'eau, donc à la tutelle !



Cette gouvernance "consanguine" a-t-elle pesé ? La solidarité entre membres d'une même famille, celle de l'eau, a-t-elle incité certains à se taire ? Comment expliquer, par exemple, que, comme l'affirme un ancien membre du cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie de Nicolas Sarkozy, "aucun message d'alerte sur l'Onema n'ait été transmis" à celle-ci ? Pourtant coups de semonce il y eut. Le 31 mai 2010, une note interne – signée de Sophie Vacher, responsable de la mission juridique de l'Onema, et de Séverin Dodo, responsable du service des marchés publics – à l'attention de M. Lavarde recense les "irrégularités constitutives d'infractions pénales concernant la passation et l'exécution des marchés informatiques" de l'établissement public. Edifiant.

De même, pourquoi les avis du contrôle financier et budgétaire exercé par le ministère de l'économie – ce qui est la règle dans le cadre d'un établissement public – n'ont-ils pas été suivis d'effet ?

Et maintenant ? Un décret du ministère de l'écologie est en préparation pour que la présidence du conseil d'administration de l'Onema ne soit plus assurée par la tutelle. L'agence va aussi recevoir son nouveau contrat d'objectifs 2013-2018, "qui prendra évidemment en compte les recommandations formulées par la Cour des comptes", insiste la nouvelle directrice de l'organisme, Elisabeth Dupont-Kerlan.

Dans son rapport final, la Cour ne demanderait pas de poursuites disciplinaires. Mais, pour Jérôme Karsenti, avocat du SNE-FSU, pas question que l'affaire s'arrête là : "Si le parquet de Créteil ne stimule pas l'enquête de la BRDE, j'ai assez de pièces au dossier pour saisir un juge d'instruction."

En tout état de cause, la Commission européenne, qui estime les efforts de la France en matière de qualité de l'eau assez insuffisants pour la condamner d'ici quelques semaines, ne devrait pas perdre une miette de ce scandale. Bruxelles pourrait en effet s'interroger sur la pertinence des informations transmises par la France.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mar Fév 05, 2013 6:33 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 15, 2010 11:31 am
Messages: 1938
Localisation: 47 Clairac entre Landes Perigord et Gascogne
Je LIS ça je ne dis rien :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mar Fév 05, 2013 7:02 am 
Hors ligne

Inscription: Jeu Aoû 30, 2012 6:38 am
Messages: 200
Localisation: val d'oise et baie de somme
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
moi non plus je n'en dit rien.....................; et pourtant , il y en aurais tant a dire !!!! :roll: :roll: :roll:

_________________
abaco RTM


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Ven Fév 15, 2013 4:15 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 15, 2010 11:31 am
Messages: 1938
Localisation: 47 Clairac entre Landes Perigord et Gascogne
Petit texte trouvé sur un autre forum , pour rester honnêtes envers nous-mêmes ...

1 / Étude réalisée par Norbert Morillas et Sylvain Richard, parue dans Pêches sportives n°40 / Pages 28 & ss / Septembre 2002


Sylvain Richard et Norbert Morillas sont diplômés du laboratoire d'hydrobiologie de la faculté de Besançon


Quel est le devenir des poissons rendus à la liberté par le pêcheur . C'est à ces questions, rendues plus pressantes aujourd'hui grâce à une pratique accrue du no-kill, que nous allons tenter de répondre.

Le pêcheur qui remet à l'eau une truite, parfois malgré son envie de la sacrifier pour le repas du soir, se pose légitimement la question de l'intérêt de son geste et de la survie du poisson.

Les conséquences d'une capture à la ligne sont liées à trois phénomènes : les effets occasionnés par le combat et la manipulation, les blessures causées par les hameçons, et uniquement pour les poissons de lac vivant en grande profondeur - les problèmes liés à une décompression trop rapide.

Effet physiologique du combat

Le combat correspond pour le poisson à une activité musculaire intense, entraînant l'apparition rapide de mécanismes anaérobies (l'énergie n'est plus issue, comme en situation normale des phénomènes liés à l'utilisation de l'oxygène). Ceux-ci provoquent la production d'acide lactique, comme lors de la première phase d'effort pour un sportif qui n'a pas effectué un échauffement suffisant. Cette production d'acide lactique entraîne une diminution de la capacité du sang à transporter l'oxygène, et donc des difficultés "respiratoires" pour le poisson. Ces difficultés n'apparaissent pas forcément dès la remise à l'eau la phase critique peut être observée jusqu'à 2 à 8 heures après le combat pour certaines espèces.
Le stress lié à la capture et aux manipulations du poisson peut aussi provoquer une diminution du taux de lymphocytes dans le sang (ou globules blancs, cellules chargées de la défense immunitaire).
Ce phénomène entraîne une plus grande sensibilité aux maladies, surtout dans les eaux infestées de germes pathogènes, et ce d'autant plus que l'eau est chaude. Les effets du stress mettraient jusqu'à trois jours à disparaître totalement. Des expériences scientifiques montrent que les salmonidés retrouvent un réflexe alimentaire quelques jours après avoir été remis à l'eau, ce que nous avons pu, nous aussi, observer à plusieurs reprises.

Blessures occasionnées par les hameçons

L'importance des blessures dépend étroitement du mode de pêche. Le facteur de mortalité est, dans ce cas, quasiment assimilé à une cause unique : la rupture des vaisseaux sanguins de la gueule, des branchies ou des organes vitaux internes (cœur, foie...) des poissons. La mortalité est surtout attribuée à un avalement de l'hameçon trop important, qui provoque les lésions les plus graves.

Effet de la décompression

- Les poissons de lacs vivant en grandes profondeurs (corégones, sandres, perches...) et remontés brutalement subissent d'importantes différences de pression qui peuvent avoir des conséquences mortelles. Ce point reste moins bien connu. On peut cependant différencier deux catégories de poissons, suivant leur sensibilité à ce phénomène de décompression brutale :

- Les poissons physostomes (cyprinidés en règle générale, salmonidés, corégones) qui possèdent un canal reliant l'oesophage et la vessie natatoire. Ce canal permet un équilibrage rapide des pressions et rend ces espèces moins sensibles au phénomène.

- Les poissons physoclistes (percidés, sandres), qui n'ont pas de canal œsophagien. Le rééquilibrage, réalisé par un organe complexe, est plus lent et rend ces poissons vulnérables aux changements trop rapides de pression. Les perches sont ainsi particulièrement fragiles : prises à la dandine et remontées sans ménagement, elles "recrachent" facilement leur oesophage.

Taux de survie

Une synthèse de diverses études entreprises sur les salmonidés aux États-Unis fait globalement apparaître les résultats suivants :

- La pêche aux leurres artificiels permet un taux de survie de près de 95%, sans différences significatives entre les types de leurres.

- La pêche aux appâts naturels procure des taux de mortalité 10 fois supérieurs à ceux issus de l'utilisation des leurres ;la mortalité atteint alors 50%. En cas d'engamage profond, le fait de couper le fil au ras de la gueule permet d'augmenter les taux de survie de 20%.

- Les mouches artificielles procurent des taux de mortalité très légèrement inférieurs à ceux des autres leurres, sans que la différence soit réellement significative (4% contre 6% en moyenne).

- L'utilisation d'hameçons sans ardillon n'est pas déterminante pour réduire les effets des blessures, cependant le décrochage plus facile permet de remettre à l'eau le poisson plus vite, ce qui réduit le stress occasionné.

D'autres facteurs influencent également les taux de mortalité : taille et type d'hameçon (simple ou triple), température de l'eau, conditions de manipulation...

Notez toutefois que ces résultats sous-estiment vraisemblablement les taux de survie réels. Ils sont, en effet, issus d'expérimentations au cours desquelles les poissons (sauvages et domestiques) sont stabulés en bassin après la capture, ce qui constitue un facteur de stress néfaste augmentant artificiellement la mortalité.

De fait, une autre étude réalisée sur la Yellowstone River aux États-Unis fait état de taux de mortalité beaucoup plus réduits (0,3% de mortalité) ; ce résultat est aussi expliqué par la règlementation (pêche uniquement aux leurres) et la résistance de la truite Cutthroat.

Ces informations permettent d'être rassuré sur le devenir des poissons que vous remettez à l'eau, tout en adoptant de bons réflexes : limitez le temps de manipulation avant la remise à l'eau, cherchez à éviter l'engamage profond de l'hameçon et ménagez les poissons capturés à de grandes profondeurs.



2 / Étude réalisée par S.J. Casselman / Section des pêches / Ministère des Ressources Naturelles de l’Ontario / Juillet 2005
Pêche avec remise à l’eau - Guide des techniques de manipulation appropriée du poisson

L'étude en anglais "Catch and release review and guidelines" et sa traduction en français


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Ven Oct 18, 2013 8:43 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Nov 27, 2011 10:41 am
Messages: 761
Localisation: daoulas
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Messieurs !!!!!!!!!! :wink: :wink: :wink:

j'apporte une contribution à ce poste,,, en vous conseillant un bouquin passionnant sur la pèche du bar aux leurres dont j'ai littéralement engloutis les quelques 345 pages.........

l'auteur y développe un descriptif pointue de nombreux leurres,, des différentes catégories de poissons nageurs, leurres de surface, jigs, et autres leurres souples,,,,,
dans une autre partie (que j'ai adoré...) il parle des techniques d'approche et des spots à privilégier en fonctions des saisons, des coeffs, de la météo, des courants et de tout un tas d'autres facteurs dont personnellement j'ignorais l'existence,,,,,les différentes techniques comme la pèche en bateau et les différentes approches du bord, cet ouvrage est très complet m'a appris ENORMEMENT de choses, notamment que j'avais pas mal de choses à corriger dans mes pratiques.
dans ses lignes l'auteur décrit la pèche aux leurre comme une discipline passionnante et très proche de l'environnement, qu'on apprend patiemment à décoder

PS: quand ma douce m'a offert ce bouquin, elle ne se doutais pas qu'il m'inciterait à passer plus de temps sur les cailloux, ce qui n'est pas pour la ravir bien entendu :roll: :roll:
et elle à par ailleurs quasiment anéantit les chances de revoir un jour un disentrarchus labrax franchir la porte de sa cuisine :wink: :wink: :wink:

_________________
on the rade again........again.

disco+,,, sky on the water

j'ai les foies à chaque fois qu'il faut que je me jette à l'eau,,,,foi d'pékeu!!!
proverbe girondin ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Ven Oct 18, 2013 8:45 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Nov 27, 2011 10:41 am
Messages: 761
Localisation: daoulas
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
oups j'oubliais le plus important
http://img14.imageshack.us/img14/748/xxo9.jpg

:wink: :wink: :wink: :wink: :wink: :wink: :wink:

_________________
on the rade again........again.

disco+,,, sky on the water

j'ai les foies à chaque fois qu'il faut que je me jette à l'eau,,,,foi d'pékeu!!!
proverbe girondin ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Lun Oct 21, 2013 4:36 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 15, 2013 1:59 pm
Messages: 118
Localisation: hautes savoie
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
je te l emprunterez bien avant la BK j ai tellement a apprendre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mer Oct 23, 2013 5:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Nov 27, 2011 10:41 am
Messages: 761
Localisation: daoulas
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
salut!!!!!
même le plus aguérri des pécheurs aura toujours un tas d'trucs à apprendre,,,et puis je pense qu'à la BK tu ferras connaissance avec tout plein de gars sympa pas trop radin sur les conseils :wink: :wink:

_________________
on the rade again........again.

disco+,,, sky on the water

j'ai les foies à chaque fois qu'il faut que je me jette à l'eau,,,,foi d'pékeu!!!
proverbe girondin ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Sam Déc 07, 2013 4:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Aoû 19, 2012 3:43 pm
Messages: 2125
Localisation: Neufmesnil
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Image

pour les 50 ans et plus... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

ça sent bon le bambou, les devons,

et Motillon.....catalogue gros comme un bottin que l'on attendait tous les ans avant l'apparition du net....

_________________
Si les poisons volaient, j apprendrais le delta plane.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mar Mai 07, 2019 5:39 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Aoû 01, 2014 12:32 pm
Messages: 1027
Localisation: riantec 56
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
???

en tout cas faut dire à Henry qu'il a eu une réponse :D

_________________
HOBIE REVOLUTION 13 DUNE 2012


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Mer Mai 08, 2019 5:35 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 18, 2009 2:38 pm
Messages: 3888
Localisation: La Forêt Fouesnant
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: Oui
Ha le catalogue Motillon, toute ma jeunesse....que de souvenir..... :roll: :roll: :roll:

Alain. :wink:

_________________
Mirage Revolution 13-Couleur Olive


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un peu de littérature ?
MessagePosté: Lun Juin 17, 2019 2:54 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Mar 27, 2019 7:54 pm
Messages: 320
Localisation: Thônes
Etes vous entrainé à la remontée après dessalage ?: C'est prévu lors de ma prochaine sortie
un texte plus … comment dire… aéré serait peut être suceptible de nous donnez le courage de le lire… :twisted: :roll:

_________________
.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com